21 juin 2009

if you could have a super power, what would it be?

When you see yourself in a crowded room
Do your fingers itch, are you pistol-whipped?
And will you step in line or release the glitch?
And can you fall asleep with a panic switch?

Même si je suis vidée, je ne dors pas très bien la nuit (pour faire changement), peut-être parce que les nuits sont trop courtes, parce que les journées ne sont pas assez longues. J'ai des fourmis au bout des doigts, des mottes dans l'estomac, les orteils bleus. Je m'ennuie du kick-boxing, de mon punching bag, des imposées. Je flotte entre deux. Entre deux quoi? Je ne sais pas. Je suis inscrite à l'université à l'automne. Pour la première fois depuis mes cinq ans, la rentrée est facultative : j'ai déjà mon diplôme. Ça, ça dépendait de moi. Maintenant, j'attends quelque chose qui ne dépend plus de moi. Wait and see. On verra en septembre.

Je voudrais la Nouvelle-Écosse et ses plages. Mes jeans trop longs trempés dans le bas, mon gros chandail et mon foulard à pois. Mes amis, ils disent "viens dans le sud, viens dans le sud", moi, je veux pas. Je ne suis pas faite pour le Mexique et le soleil, je suis faite pour l'est, pour l'eau froide et le vent, la brume, mais quand même du soleil. Je suis faite pour l'immensité, pour l'infini, pour les matins de pêche, les 15 degrés celsius l'été. J'aime l'hiver, j'aime la neige, j'aime la mer, j'aime les plages, j'aime être sur l'eau, j'aime pas me baigner. J'aime les montages, j'aime monter, même si je crois que ça me démolit les genoux. J'aime le hors-piste, on dirait que ça m'aide à vivre à côté de la track comme on dit chez moi. J'aime le bois, les nouveaux trajets, à quatre pattes sous les braches, la neige jusqu'aux hanches ou les genoux dans la boue.
Je tourne jusqu'à ce que j'aie mal au coeur, j'aime pas les manèges, mais je ne déteste plus courir, parce que c'est comme ça et qu'il faut que je cours. Je sais que je pousse fort parce que je le sens des pieds à la tête, parce que je suis comme ça, parce que je suis têtue.

J'ai rayé quelqu'un de ma vie pour de vrai, le deuxième, de toute ma vie. Le premier n'était pas un trou de cul, c'est juste mieux pour moi de ne plus l'avoir dans ma vie. Le deuxième est un trou de cul, un vrai. Life is good, qu'on dit.
Alors inspire, expire. Inspire, expire. Le meilleur est à venir. Gare à la monotonie, je l'ai enfoncée d'une flèche, il y a bien assez d'espace pour briser mon ennui.

N'oublie.pas.de.respirer.

Posté par pneumonie à 22:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur if you could have a super power, what would it be?

Nouveau commentaire