19 juillet 2009

so your heart's blown open

Ma soeur va avoir un bébé, un bébé vivant qui pleure et qui sourit, qui mange et qui chie. On devinera que c'était pas vraiment écrit dans le plan avant quelques années. Appelle ça de l'exagération si veux, je sens encore le bout de mes doigts picoter, j'ai envie d'arracher mes ongles un par un, merde, c'est pire que si c'était moi. C'est ma p'tite soeur. Ma PETITE soeur. J'ai pas peur qu'elle ne soit pas à la hauteur, j'ai peur que la vie ne soit pas à sa hauteur, tu sais, qu'elle fasse sa pute, qu'elle s'acharne contre toi, petite soeur. J'ai peur parce que ça voudra dire que tu es ailleurs, dans un autre monde, le genre de monde dans lequel je ne serai jamais parce que j'ai trop peur, moi, des p'tites choses qui bougent dans mon ventre, pis parce que j'ai personne à qui faire confiance pour ne pas me donner de coups dans le ventre. J'ai peur que la vie fasse sa salope, parce que la vie est douée pour ça. J'ai pas peur que ton copain se sauve en courant, j'ai peur que ses parents te fassent la peau. T'es jeune, petite soeur, t'es pas grande. Je sais pas. Peut-être parce qu'à ton âge j'en avais à peine fini avec les anti-dépresseurs, peut-être parce que j'ai toujours l'impression que les enfants qui naissent vont en baver plus que ce qu'ils méritent ou demanderont jamais. Tu sais, au fond, je suis fondamentalement égoïste : j'ai plus peur que toi, puis, tu sais pas, je me dis aussi que ça va être encore plus dur de partir sans avoir ton pou ou ta puce, ça, c'est vraiment égoïste, mais c'est pas juste ça, j'ai tellement peur, tellement peur que tout aille mal, il pleut de la marde sur nos têtes parfois. J'ai peur que tous les bébés naissent avec ma fonction de gestion des émotions détraquées, avec ma tête qui tourne pas rond, avec mon estomac qui fait des noeuds dans tous les sens. J'ai l'impression de marcher sur les mains, j'ai la nausée et pourtant, c'est toi, c'est pas moi. Et toi, t'es sereine. Life is good. Am I overreacting? Comment tu fais, p'tite soeur? Comment tu vas faire p'tite soeur? Comment vous allez faire, toi, ton homme et la bestiole? Pourquoi c'est moi en petite boule dans mon coin?

Petite soeur que j'écoute ronfler la nuit quand je dors pas, petite soeur que j'ai serré dans mes bras en disant que tout allait bien aller, petite soeur à qui j'ai écrit qu'elle était belle parce qu'elle souriait alors que moi je savais pas sourire, petite soeur que je trouve si vivante, si pétilante. Moi, j'ai peur pour toi, j'ai peur que la vie te gâche tes sourires, que la vie te gâche ton visage rieur, que la vie te gâche tes répliques moqueuses, j'ai peur que la vie te rendent aigrie et triste, désabusée et cynique, j'ai peur que la vie crashe tous tes espoirs, tes petits espoirs, petite soeur, j'ose pas le dire trop fort, mais j'ai peur que tu t'accroches à cette bestiole en te disant qu'il y aura au moins une personne pour t'aimer dans la vie, envers et contre tous, comme si personne d'autre ne t'aimait.

Parce que je t'aime et que j'ai peur, que je donnerais tous mes sourires pour que tu ne perdes jamais les tiens.

Posté par pneumonie à 22:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur so your heart's blown open

    You are beautiful.
    In every word I can draw your smile.
    That's why I love you.

    Posté par 4´, 05 août 2009 à 16:36 | | Répondre
Nouveau commentaire