A propos de l'auteur pneumonie

Site Web : http://neurolemmocyte@gmail.com

 

Quelques mots sur moi

j'aime pas les gens qui parlent au cinéma, j'aime pas quand on dit "si j'aurais", la dernière fois que j'ai vu un allergologue, il m'a recommandé le suicide comme thérapie, j'aime les bibliothèques et encore plus les librairies, les vraies, j'aime pas les films d'horreur, ça me fout la trouille, j'ai un amour démesuré pour les pissenlits et chrono trigger, j'arrache mes ongles depuis que je ne peux plus les ronger, j'ai pas peur des aiguilles, j'aime boire du café avant d'aller au lit, je regarde les documentaires sur les animaux avec un réel intérêt, j'aime le bleu et le violet, j'aime pas les gens qui se prennent trop au sérieux, je suis très myope, j'ai des taches de rousseur en quantité non-négligeable : tout le monde pense que je suis rousse alors que j'ai réellement les cheveux noirs, j'aime pas les jupes ni le brun en général, j'ai pas envie de devenir notaire ou avocate et si j'avais à être quelqu'un d'autre, je voudrais être Dee Prescott.

Aussi, aujourd'hui, je me suis coupée la lèvre avec une enveloppe.

Mes centres d'intérêt

papillons, avions, livres, animaux, biologie, crayons, mon nombril, l'encre, les arbres, la fabrication du papier, les mots "jus de vache" et une multitude de choses absolument impertinentes.

Mes films préférés

Blade Runner, Cours Lola Cours, Donnie Darko, Requiem for a Dream, Pi, the shawshank redemption, Sid and Nancy, Bowling for Columbine, Charlie and the chocolate factory, gaz bar blues, La grande Séduction

Mes musiques préférées

Anti-Flag, cauterize, Closet Monster, I hate Sally, Good Riddance, ten foot pole, rise against, bad religion, descendents, nofx, thursday, wishing well, lagwagon

Mes livres préférés

ubik, blade runner, le matou, les gestionnaires de l'apocalypse, le coeur sous le rouleau compresseur, le portrait de dorian gray, les livres magiques de Xanth, les chroniques de narnia, le seigneur des anneaux, l'homme dans le labyrinthe, marie-hélène au mois de mars, les lettres à mademoiselle Brochu.